Après les hard et les soft skills, les mad skills débarquent.

Il s’agit de compétences acquises en dehors de l’environnement professionnel via la pratique d’activités sportives, créatives ou d’une passion. Elles permettent ainsi de dévoiler certains traits de personnalité.

Quelles sont celles qui peuvent intéresser les recruteurs ?

  • Pour les jeunes diplômés, ceux-ci à travers la pratique d’un sport collectif peuvent raconter comment ils ont contribué à retourner le cours d’un match avec leur équipe.
  • Pratiquer une activité artistique permet d’évoquer sa créativité et sa patience.
  • Faire du bénévolat en étant parrain ou marraine d’une association démontre un intérêt pour les autres et son rôle de mentor.
  • Ne pas hésiter à parler de la création d’une start-up même si celle-ci n’a pas vu le jour, la dimension entrepreneuriale y sera établie.
  • Un tour du monde effectué en vélo durant plusieurs mois qui illustre sa capacité d’adaptation et son goût pour l’effort…

Voilà quelques exemples qui peuvent véritablement présenter un intérêt lors d’un entretien d’embauche. Il reste toutefois important de savoir en parler à bon escient et de manière enthousiaste.

Identifier votre ADN via le trio gagnant des hard, soft et mad skills, voilà votre mission pour faire la différence !