Nous mettons ce mois-ci à l’honneur notre client Brenntag, un des leaders mondiaux de la distribution de produits chimiques. D’origine allemande, le groupe se déploie aujourd’hui dans 74 pays, dont la France et ses 22 sites.

Sandrine Perrot, responsable Ressources humaines et nouvelle recrue de Brenntag ainsi que Stéphane Ravon, Directeur de la BU Food, 20 ans de maison, reviennent sur leur perception de l’entreprise et nous éclairent sur le contexte de leur structure.

Quelles sont vos valeurs respectives dans lesquelles vous vous retrouvez chez Brenntag ?

Sandrine Perrot : Pour moi, la sécurité est essentielle et c’est une valeur clé pour nous avec un objectif de 0 accident au niveau mondial. Nous privilégions aussi fortement l’exemplarité, la responsabilité et l’intégrité.

Stéphane Ravon : En ce qui me concerne, le leadership est une qualité que j’essaie de développer auprès de mes équipes. Je les veux force de proposition, autonomes, dans un fort esprit d’équipe et d’entraide, de personnes qui « se décarcassent les uns pour les autres » ! Améliorer le collectif est facteur clé de succès. Nous sommes tous des entrepreneurs, acteurs de nos BU telles des PME, même si nous appartenons à un grand groupe.

Quelles sont vos ambitions RH pour 2019 ?

Sandrine Perrot : Dans notre contexte passé de PSE, l’objectif est de stabiliser les équipes et les faire monter en compétences, les aider à grandir car certains sont relativement juniors, favoriser le collectif. Rassurer les salariés et contribuer à la gestion des talents en font aussi pleinement partie.

Vous sortez d’un plan social, quel est l’avenir pour Brenntag ?

Stéphane Ravon : Nous sommes à date en phase de renouveau, avec un tout nouveau plan d’action, qui fait suite au projet de recentralisation du back office. La structure food est très européenne aujourd’hui, ce qui offre de multiples opportunités.

Sandrine Perrot : Nous sommes en train de bien reconstruire les équipes dans le souhait d’une nouvelle organisation, d’accompagner le changement des équipes. On reconstruit les équipes. Nous regardons ensemble vers l’avenir. Le 2ème trimestre sera positif.

Dans ce sens, nous avons mis en place un campus pour les assistants commerciaux et ADV sur l’année pour développer l’excellence commerciale, harmoniser les pratiques, fédérer les équipes.

Selon vous, quels sont les éléments différenciant chez Brenntag, pour de futurs candidats potentiels ?

Stéphane Ravon : La mobilité au sein du groupe est très favorisée, France et Europe, en termes de postes et de marchés.  Le personnel de Brenntag peut évoluer dans les différentes filières agro (BVP, produits laitiers, viande et produits carnés). J’en suis l’exemple même ! Je suis fier de porter depuis 20 ans les couleurs de Brenntag, où je suis rentré stagiaire, puis technico-commercial, product manager, responsable marketing food et business manager. J’ai eu l’opportunité et la chance de grandir avec la société.

L’organisation est courte, et le glocal est un vrai atout !

Sandrine Perrot : la bienveillance, les plans d’intégration très fournis et très étayés, la part du temps des managers allouée au développement des collaborateurs sont des points différenciants forts. En France, nous avons en plus la chance de travailler au sein d’établissements de taille humaine.

En outre, je rejoins Stéphane sur la mobilité. On ouvre des postes au niveau européen.

En quoi l’entreprise est dotée d’une dimension internationale ? les valeurs franco-allemandes ?

Stéphane Ravon : Le siège européen est en Allemagne, certes, mais la culture est très internationale. On parle tous anglais. Sur le food, les transformations sont fortes : nous sommes passés d’un management pays par pays, à un système de BU par pays avec un management transversal européen.

Nous voyageons beaucoup pour observer les best practices, les frontières disparaissent. C’est ça, le nouveau Brenntag.