Vous venez de tomber sur une annonce qui décrit le poste de vos rêves, mais vous n’avez pas toutes les compétences requises. Dans quelle mesure pouvez-vous postuler et comment pallier ces manques de compétences ?

 

– Avant de postuler, analysez l’offre et identifiez les connaissances et compétences réellement incontournables : forte technicité, connaissance des particularités d’un secteur, compétences linguistiques, etc.

– Si vous disposez de ces incontournables ou de compétences proches et facilement transposables sans l’activité visée, n’hésitez pas à postuler.

– Si vous ne disposez pas des incontournables et que vos connaissances sont difficilement transposables, il y a fort à parier que votre candidature ne soit pas retenue lors du tri de CVs, optez plutôt pour un travail de réseau ou une candidature spontanée si vous souhaitez intégrer l’entreprise concernée.

– Valorisez dans votre CV les éléments qui vous permettront de prendre le poste et de réussir : montrez par votre CV que vous avez saisi les enjeux de l’offre et que vous saurez y répondre.

– Misez sur vos soft skills. Elles sont vos meilleures alliées pour pallier un mode de compétence : faites preuve d’envie, de souplesse, de dynamisme et montrez que vous serez capable de tout mettre en place pour faire vos preuves rapidement et vous rassurerez aisément le recruteur.

– En entretien, montrez-vous à l’écoute, patient, ouvert et soyez transparent : vous identifierez d’autant plus facilement les besoins du recruteur et y répondez de façon rassurante et adaptée en construisant une relation de confiance.

– Souvenez-vous que le mouton à 5 pattes n’existe pas, et les entreprises en sont le plus souvent conscientes, si leur annonce décrit le profil idéal, l’exigence est souvent plus mesurée lors de la sélection.

– Si besoin, prenez le temps de vous former, les offres sont nombreuses et les modalités de plus en plus pratiques !