Dans un monde en pleine mutation où la majorité des emplois de demain n’existent pas encore, recruter un profil atypique peut faciliter la transformation d’une entreprise.

C’est d’autant plus vrai en cette période de pandémie où de nombreuses organisations ont dû faire pivoter leur activité de manière accélérée.

Multi-potentiel, zèbre, autodidacte… les personnes dites à profil atypique sortent du cadre. Elles font souvent peur !

Pour cela, une technique peut aider à identifier le bon profil : le « reframing » ou « recadrage ».

Cette technique ouvre la voie à des solutions créatives en changeant l’interprétation d’une situation, d’un comportement ou d’une personne. Elle permet ainsi de revoir ses critères de sélection et sa lecture d’un CV.

Il s’agit de ne pas rester prisonnier d’un modèle de pensée traditionnel, il faut être capable d’aborder une situation sous un autre angle et de faire abstraction des profils qui paraissent familiers.

Les avantages à recruter un profil atypique ?

  • L’apport d’une vision différente grâce à son ouverture d’esprit
  • Sa capacité d’apprentissage forte
  • Sa capacité à effectuer de très nombreuses tâches différentes
  • Sa capacité à être source d’innovation
  • La diversité de ses connaissances
  • Sa motivation communicative

Comment reconnaitre un profil atypique ?

  • Un CV souvent décousu avec des changements de secteurs réguliers
  • Un CV reflet d’une personnalité prononcée
  • Autodidactes avec peu de diplômes mais une expérience et une grande connaissance des domaines abordés
  • Ou au contraire multi-diplômés
  • Engagements associatifs : entraineur sportif, président d’association, leader syndical…
  • Souvent grands voyageurs

Des profils rares, il est vrai pas faciles à manager, mais qui apportent beaucoup aux entreprises qui misent sur eux !