Tout au long du processus de recrutement, la moindre fluctuation dans vos motivations est remarquée et étudiée par le recruteur. A compétences égales, c’est la motivation qui fera la différence. Comment le rassurer et mettre toutes les chances de votre côté ?

– Anticipez la question « quelles sont vos motivations pour ce poste ? » et préparez vos réponses. Les sources de motivation peuvent émaner de l’entreprise, de son activité, du poste, de la façon dont il s’inscrit dans votre projet de carrière à long terme, des compétences que vous pourrez y développer, etc.

– Evitez les lieux communs comme « j’ai fait le tour de mon poste actuel », « je cherche un nouveau challenge », etc. qui ne montrent en rien pourquoi ce poste spécifique vous intéresse. Attention, dénigrer votre poste, manager ou entreprise précédent, valoriser la situation géographique du poste ou les conditions avantageuses ne suffisent pas non plus à rassurer le recruteur sur vos motivations – au contraire, vous risquez de l’inquiéter.

– Montrez votre enthousiasme par la gestuelle et le vocabulaire choisi, éviter les tournures ou le vocabulaire négatif, n’hésitez pas à utiliser des tournures positives et à exprimer clairement votre ressenti – n’oubliez pas que l’émotion est un levier essentiel du processus de décision chez tout être humain.

– Accrochez-vous, même (surtout !) quand les processus sont longs – c’est malheureusement de plus en plus souvent le cas. Votre disponibilité et votre constance seront décisifs !