La France constitue l’un des pays de l’union européenne les plus en retard en termes d’emploi des séniors. Malgré un système de retraite qui exige que nous travaillions de plus en plus longtemps, les plus de 55 ans sont aujourd’hui en difficulté face à un marché du travail toujours plus spécialisé et toujours plus compétitif.

Pourtant, depuis quelques années, la France et l’Union Européenne toute entière, affrontent le défi du vieillissement de la population et de la décroissance de la population active.

Dans ce contexte de « Papy-boom », l’emploi des séniors et l’allongement de la vie professionnelle doivent se placer au cœur des préoccupations RH. Quatre dimensions sont à prendre en compte :

  • Une gestion des carrières et des compétences à tout âge de la vie, au nom du respect de non-discrimination ;
  • Une gestion individualisée pour tous ;
  • L’amélioration des formations des séniors ;
  • Une valorisation de l’employabilité des séniors.

Afin de donner un nouveau souffle à la dynamique de carrière des séniors, il est aussi primordial que ces plans d’action s’accompagnent aujourd’hui d’une évolution des mentalités. Oublions les idées reçues ! Les plus de 50 ans disposent de nombreuses qualités souvent ignorées :

  • Une grande expérience du terrain ;
  • Un savoir-faire utile et nécessaire aux plus jeune ;
  • Une forte capacité d’intégration en entreprise ;
  • Une bonne résistance à la pression et au stress.