En France, 25% des recrutements externes de managers se soldent par un échec. Les principaux intéressés pointent du doigt un manque d’accompagnement de la part de leur direction (73% des cas).

Recrutement Agroalimentaire hotellerie restauration

Devenir manager alors que l’on est expert demande un changement de posture et de vision. Un expert est opérationnel et connaît les processus, les aspects techniques de son métier : ce sont les compétences « dures », le savoir-faire. Le manager, à l’inverse, se concentre sur les soft skills, le « faire-faire », la stratégie et la mobilisation des équipes. Son rôle est de déployer la politique interne de l’organisation :

  • Développement des compétences des salariés
  • Atteintes de ses objectifs et ceux de son équipe
  • Amélioration de la qualité de service/production

Une prise de poste accompagnée par un coach, qui connaît l’environnement technique et culturel de l’entreprise, tel que LeaderIA, spécialiste de l’agroalimentaires et l’hôtellerie-restauration, permet de limiter le risque d’échec. Le coach stimule les compétences du manager selon ses attentes et objectifs :

  • S’intégrer au sein de l’équipe : séparer ses enjeux personnels de son objectif professionnel
  • Instaurer son leadership : apprendre à déléguer
  • Se positionner vis-à-vis de sa hiérarchie : développer sa capacité d’écoute et de compréhension des besoins de chacun
  • Déployer une stratégie : apprendre à développer une vision de long terme en identifiant les capacités d’action de chacun pour mieux atteindre l’objectif final

Le coach n’apporte pas les réponses directement, mais accompagne le manager pour qu’il trouve ses propres réponses. Son objectif est de lever les barrières que le manager peut avoir et de lui donner les clés qui lui permettront de réussir sa transition d’expert à manager en développant par lui-même ses compétences.