Le phénomène de mondialisation a accru les migrations économiques et plus particulièrement « la brain circulation ».
Pour maitriser au mieux celle-ci, la gestion de la mobilité internationale s’inscrit pleinement dans la politique Ressources Humaines des entreprises en ce qui concerne leur plan de formation des salariés mais également leur « career center ».
L’expatriation est une expérience attractive et à fortes valeurs ajoutées pour les catégories suivantes :
– les hauts talents destinés à occuper des postes à haute responsabilité qui doivent avoir une solide culture internationale pour réussir dans leurs futures responsabilités ;
– les experts pour acquérir des compétences nouvelles et partager le savoir-faire de l’entreprise ;
– les jeunes cadres pour développer leur créativité et les faire réagir face à un environnement différent.
Si cette émigration est très attractive pour de nombreux collaborateurs, il ne faut pas oublier que ces salariés seront les ambassadeurs de l’entreprise et qu’il faut donc les aider à réussir leur voyage en les assistant sur des points clés :
– l’adéquation avec un projet personnel et professionnel sur le long terme ;
– une préparation adaptée à chaque destination par une action de formation ;
– un soutien d’ordre administratif mais également personnel pour faciliter l’intégration dans un nouvel environnement.
La mobilité est un atout dans la formation et la maturation du capital humain, pour l’évolution des organisations et pour le développement des savoirs.